La RT 2012, Réglementation Thermique 2012 n’est qu’une évolution des anciennes réglementations thermiques en France. Elle a complètement changé par rapport à la première élaborée en 1974. Elle concerne tous les bâtiments neufs dont le permis de construire a été déposé après le 1 janvier 2013.

Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France. Le secteur résidentiel et tertiaire représente 45.1 % en 2014. Avec le prix de l’énergie en hausse et le réchauffement climatique dû aux émissions de gaz à effet de serre, il est indispensable que les nouveaux bâtiments construits consomment de moins en moins d’énergie, voire pas du tout (bâtiment passif).

GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT

Les lois sur le Grenelle de l’Environnement et le développement durable ont fixé des objectifs pour réduire la facture énergétique et diminuer les émissions de gaz à effet de serre. En 2007, la notion de « Facteur 4 » avait été instaurée, l’enjeu étant de réduire par 4 les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 par rapport aux consommations énergétiques de 1990. Cela conduit à diminuer de 3 % par an les émissions de CO2 en France.

La réglementation thermique RT 2012 est une des mesures mise en place à l’issue du Grenelle de l’Environnement. Elle concerne toutes les constructions neuves et représente un enjeu important étant donné la part énergétique concernée par le bâtiment. La rénovation des bâtiments énergivores de France fait partie des préoccupations du Grenelle de l’Environnement, notamment le parc de logement antérieur à 1977. Beaucoup d’aides ont été mises en place, comme les aides de l’Anah, les réductions d’impôt, les Eco-prêts à taux zéro, etc. La COP21, 21ème conférence sur les changements climatiques, accueillie par la France fin 2015 a aussi son importance. Un accord universel et contraignant permettra de lutter efficacement contre le dérèglement climatique.

Réglementation thermique 2012 – RT 2012

La réglementation thermique 2012 a pour objectif de diminuer la consommation énergétique des extensions et bâtiments neufs. La consommation en énergie primaire a une limite moyenne de 50 kWhep/(m².an). Pour y arriver, on parle désormais de conception bioclimatique. Tous les éléments constructifs d’une maison sont liés entre eux ; l’isolation, la performance des vitrages, les masques apportés aux fenêtres ou au bâtiment même, l’orientation de la maison, etc. En plus de l’importance de l’architecture bioclimatique, interviennent les systèmes de chauffage, de ventilation et d’eau chaude sanitaire, auxquels la consommation, la performance et la régulation « intelligente » se doivent d’être le plus efficace possible pour diminuer la facture énergétique.

Aides financières

Avec l’arrivée de la réglementation thermique 2012, des aides financières ont été mises en place par l’État en faveur des économies d’énergie pour inviter les particuliers à acquérir des matériaux, équipement et construire des bâtiment performants qui utilisent des énergies renouvelables. Certains bailleurs sociaux peuvent aussi bénéficier d’avantages. N’hésitez pas à consulter ces pages pour obtenir plus d’informations :

 

Pour aller plus loin :

Plaquette du gouvernement pour la construction d’une maison individuelle